Comité d’aide aux détenus

Les Origines du Comité d’Aide aux Détenus

Noël 1947 : les premières actions de l’Entr’Aide Ouvrière. L’Abbé Gaston Pineau, alors aumônier à la maison d’arrêt de Tours, transforme un grenier en dortoir pour les détenus qui viennent d’être libérés, les sans abris et les plus démunis. En un mois, 37 lits sont proposés. Le 3 décembre 1948, l’association est déclarée en préfecture, et en février 1949, lors de la première assemblée générale, la création du Comité d’Aide aux Détenus est votée. Cette association jumelle, qui a son bureau et son budget propre a pour but de s’intéresser « à tous les détenus, hommes et femmes, à leur famille sans distinction de race, ni de religion ».
L’EAO et le CAD : un lien étroit

Aujourd’hui, le CAD est toujours, par rapport à l’Entr’Aide Ouvrière, dedans et dehors. Dedans, car l’adhésion à l’Entr’Aide Ouvrière et au Comité d’Aide aux Détenus est commune et le CAD peut être considéré comme le service « prison » de l’EAO. Dehors, car le CAD est une personne morale à part entière avec son bureau et son budget. Le CAD tient à affirmer son lien étroit avec l’EAO. Il est né de la même volonté, s’est toujours référé au même projet associatif et s’inscrit dans le même effort militant.

Les missions du Comité d’Aide aux Détenus

Le CAD agit autour de trois grandes missions.

Il conduit un travail de réflexion et de sensibilisation du grand public aux problèmes de la délinquance, de la justice et de la prison avec l’idée de limiter les effets déstructurant de la prison et de prévenir la récidive en favorisant l’insertion. Le CAD est présent à la maison d’arrêt et intervient au service des personnes incarcérées par les visites aux prévenus et aux détenus et conduit des actions auprès d’eux et de leur famille.

La mission en faveur des détenus est une mission d’aide matérielle et financière à l’attention des détenus. Le CAD met en lien les détenus ayant une permission de sortie avec un des CHRS pour les rencontres avec sa famille éloignée géographiquement (appartement parentalité). Il soutient financièrement l’Association Socioculturelle et Sportive de la maison d’arrêt. Celle-ci organise l’accès à la culture et aux loisirs et prend en charge financièrement les indigents de la maison d’arrêt. Le CAD participe à la Commission d’Indigence qui a lieu tous les mois et a alloué une somme de 400 euros pour l’année 2010.

Le CAD est aussi présent en détention le 24 décembre aux cotés d’autres associations comme la Croix Rouge ou le Secours Catholique. Par cette action collective et grâce à l’autorisation de la direction de la maison d’arrêt, des cadeaux ont pu « entrer » et être remis aux détenus.

La mission de service liée à l’accueil des familles se présente en plusieurs volets : l’accueil, les secours financiers et le travail en réseau développé avec les partenaires (Livre Passerelle, le CIDF, la Fédération laïque, le Cinéma National Populaire et Le Studio, la Ligue des Droits de l’Homme…).

La mission en direction de l’opinion se compose d’actions de prévention auprès des lycéens et des collégiens, d’information auprès des écoles du champ médico social et de formation des étudiants en travail social. Dans l’espace public, des actions militantes sont menées telles que la participation à la Journée Nationale des Prisons organisée par la FARAPEJ. Le rapport du CAD mentionne que les objectifs 2010 sont de continuer à fortifier ses actions militantes, d’accueillir et informer les familles dans les meilleures conditions et de rechercher des solutions pour la pérennité du poste de la salariée et le développement des actions.

Le lieu d’accueil: La Petite Maison

Le CAD est propriétaire d’un lieu d’accueil et d’écoute pour les familles de détenus en attente de parloir. Ce lieu a été créé en 1987 à l’initiative du Comité d’Aide aux détenus et de l’Entr’Aide Ouvrière. C’est un sas entre l’extérieur et l’intérieur. Avant l’ouverture de cette structure, les familles attendaient leur parloir dehors, sous l’abri bus situé côté de la porte d’entrée de la maison d’arrêt.

Contacts

Siège de l’Entr’Aide Ouvrière
46 avenue Gustave Eiffel 37100 Tours
02 47 31 87 00

Mail: cad37@sfr.fr

La Petite Maison
25 Rue Henri Martin 37000 Tours
02 47 64 51 91